Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Schwitters, un Dada nommé Merz

Publié le par Elsa Tevel, sculpteur

Schwitters, un Dada nommé Merz

"J'appelai MERZ ce procédé nouveau dont le principe était l'usage de tout matériau. C'est la deuxième syllabe du mot "kommerz" (commerce en allemand). Elle apparaît avec "Merzbild", un tableau où, parmi les formes abstraites, on pouvait lire l'intitulé...

Lire la suite

Malévitch, le goût des "ismes" (3 & fin)

Publié le par Elsa Tevel, sculpteur

Malévitch, le goût des "ismes" (3 & fin)

Malévitch ne s'embarrasse pas de recherche en matière de couleurs, qu'il pratique en à-plats contrastés, parfois estompés pour suggérer un volume simple : une évocation de sculpture. Dans ces quatre toiles représentant des modèles féminins, des traits...

Lire la suite

Malévitch, le goût des "ismes" (2)

Publié le par Elsa Tevel, sculpteur

Malévitch, le goût des "ismes" (2)

Les Modèles de Malévitch évoquent la vie rurale : par leurs accessoires et leurs vêtements, inspirés des costumes traditionnels russes, et par les paysages campagnards qui se profilent à l'arrière-plan. 1928 : Filles à la campagne, Musée Russe. 1928 :...

Lire la suite

Malévitch, le goût des "ismes"

Publié le par Elsa Tevel, sculpteur

Malévitch, le goût des "ismes"

En théoricien de l'art, Kasimir Malévitch (1878-1935) a exploré les courants de son époque, du postimpressionnisme au cubisme, en passant par le constructivisme. Il est l'instigateur du suprématisme, fondé sur l'interprétation de formes géométriques simples,...

Lire la suite

Tàpies, la croix et la poussière (2 & fin)

Publié le par Elsa Tevel, sculpteur

Tàpies, la croix et la poussière (2 & fin)

La croix est omniprésente dans l'oeuvre d'Antoni Tàpies, dont la palette se cantonne délibérément dans une gamme limitée : le blanc et le noir, les ocres, le rouge. 1946-47, Croix de quotidien, Fondation Tàpies, Barcelone. 1975 : Croix IR. 1982 : Grande...

Lire la suite

Tàpies, la croix et la poussière

Publié le par Elsa Tevel, sculpteur

Tàpies, la croix et la poussière

Dans le prolongement du mouvement Dada, dont on avait pourtant annoncé la fin dès avant sa naissance, Antoni Tàpies (1923-2012) utilise des matières "pauvres", récupère des objets qu'il associe pour leur donner sens. Il pigmente de la colle qu'il mélange...

Lire la suite

Chagall, le rêve éveillé (6 & fin)

Publié le par Elsa Tevel, sculpteur

Chagall, le rêve éveillé (6 & fin)

Vert comme la peau Extrait de la biographie de Marc Chagall sur le site du Musée de Biot : "Dans ses peintures, au dessin ferme, aux couleurs claires et fortes, il développe une vision personnelle où se mêlent la fantaisie et le fantastique..." 1911 :...

Lire la suite

Chagall, le rêve éveillé (5)

Publié le par Elsa Tevel, sculpteur

Chagall, le rêve éveillé (5)

Les origines La judéité russe s'exprime dans ces quatre oeuvres du début de la grande guerre, qui empêche Chagall de voyager. 1914 : Jour de fête, Kunstsammlung Nordrhein-Westfolen, Düsseldorf. 1914 : Le Juif en noir et blanc, Kunstmuseum, Bâle. 1914...

Lire la suite

Chagall, le rêve éveillé (4)

Publié le par Elsa Tevel, sculpteur

Chagall, le rêve éveillé (4)

Les femmes de sa vie Bella, la muse des jeunes années, et Vava, la compagne de la maturité, ont été les modèles féminins favoris de Chagall. 1909 : Ma fiancée aux gants noirs, Kunstmuseum, Bâle. 1917 : Bella au col blanc, Centre Pompidou, Paris. 1953-56...

Lire la suite

Chagall, le rêve éveillé (3)

Publié le par Elsa Tevel, sculpteur

Chagall, le rêve éveillé (3)

Le sourire du faune "Son sourire de faune", ainsi en parle David McNeil, fils naturel de Marc Chagall, dans son livre "Quelques pas dans les pas d'un ange". Un sourire assorti du regard tout aussi faunesque de l'auto-modèle. 1913 : Autoportrait aux sept...

Lire la suite

1 2 > >>