Les 4 libertés débarquent en Normandie

Publié le par Elsa Tevel, sculpteur

A l'occasion du 75ème anniversaire du débarquement, le Mémorial de Caen accueille l'exposition "Norman Rockwell et les Quatre Libertés", une cinquantaine d'oeuvres parmi lesquelles les 4 toiles inspirées du discours éponyme du président Roosevelt.

Norman Rockwell (1894-1978) a illustré pendant près d'un demi-siècle les couvertures de différentes publications dans un style hyper-réaliste. Sa peinture narrative, teintée de patriotisme au moment de la guerre, est le reflet d'une société américaine idéalisée.

"Liberty Girl", couverture du Saturday Evening Post du 4 septembre 1943 : une allégorie de la courageuse amérique.

"Liberty Girl", couverture du Saturday Evening Post du 4 septembre 1943 : une allégorie de la courageuse amérique.

Les Etas-Unis engagés dans la guerre, Norman Rockwell met en scène un G.I. qu'il baptise Willie Gillis, et que la plupart des 4 millions de lecteurs de l'Evening Post prendront pour une personne réelle. 

"The Fighting Gillises" (les combats des Gillis), 1944, Collection privée : les glorieux faits d'arme des Gillis remontent à plusieurs générations..

"The Fighting Gillises" (les combats des Gillis), 1944, Collection privée : les glorieux faits d'arme des Gillis remontent à plusieurs générations..

"The American Way", 1944,  collection privée - Quand le gentil soldat vient au secours d'une fillette démunie.

"The American Way", 1944, collection privée - Quand le gentil soldat vient au secours d'une fillette démunie.

Dans les années soixante Rockwell s'intéresse au mouvement des droits civiques et n'hésite pas à s'engager.

" The problem we all live with" - notre problème à tous -  est l'oeuvre emblématique de l'exposition qui démarre le 7 juin au Mémorial de Caen.

Elle évoque l'arrivée de Ruby Bridges à son école jusque là réservée aux blancs, encadrée d'agents fédéraux pour la protéger de la foule en colère.

"The Problem we all live with", 1964, Rockwell Museum, Stockbridge, Massachusetts : comme pour beaucoup de ses oeuvres, Rockwell a réalisé ce tableau d'après photo.

"The Problem we all live with", 1964, Rockwell Museum, Stockbridge, Massachusetts : comme pour beaucoup de ses oeuvres, Rockwell a réalisé ce tableau d'après photo.

"New Kids in the Neighborhood", 1967, Norman Rockwell Museum, Stockbridge Massachusetts : de nouveaux habitants s'installent dans le quartier, la curiosité réciproque des enfants ouvre la porte à la fraternité.

"New Kids in the Neighborhood", 1967, Norman Rockwell Museum, Stockbridge Massachusetts : de nouveaux habitants s'installent dans le quartier, la curiosité réciproque des enfants ouvre la porte à la fraternité.

"Man on the Moon", 1967, Smithsonian American Art Museum, Washington : la conquète spatiale enthousiasme les américains.

"Man on the Moon", 1967, Smithsonian American Art Museum, Washington : la conquète spatiale enthousiasme les américains.

"The Connoisseur", 1962, Couverture du Saturday Evening Post, collection privée : un clin d'oeil à Jackson Pollock.

"The Connoisseur", 1962, Couverture du Saturday Evening Post, collection privée : un clin d'oeil à Jackson Pollock.

"Triple Autoportrait", couverture du Saturday Evening Post du13 février 1960 : signe de modestie ou d'autosatisfaction? Rockwell s'entoure d'autoportraits célèbres pour réaliser le sien. Dürer, Rembrandt, Picasso et Van Gogh veillent sur lui. Et vous ne trouvez pas qu'avec sa pipe, il a des airs de Simenon?

"Triple Autoportrait", couverture du Saturday Evening Post du13 février 1960 : signe de modestie ou d'autosatisfaction? Rockwell s'entoure d'autoportraits célèbres pour réaliser le sien. Dürer, Rembrandt, Picasso et Van Gogh veillent sur lui. Et vous ne trouvez pas qu'avec sa pipe, il a des airs de Simenon?

Différents âges de Norman Rockwell.
Différents âges de Norman Rockwell.
Différents âges de Norman Rockwell.

Différents âges de Norman Rockwell.

NB Les illustrations choisies pour cet article ne font pas nécessairement partie de l'exposition.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
S
Très bel article, très intéressant et bien construit. Je reviendrai me poser chez vous. N"hésitez pas à visiter mon univers (lien sur pseudo). A bientôt.
Répondre