Tàpies, la croix et la poussière

Publié le par Elsa Tevel, sculpteur

Dans le prolongement du mouvement Dada, dont on avait pourtant annoncé la fin dès avant sa naissance, Antoni Tàpies (1923-2012) utilise des matières "pauvres", récupère des objets qu'il associe pour leur donner sens. Il pigmente de la colle qu'il mélange à du sable, de la terre, de la poussière.
Grattages, entailles et lacérations viennent griffer son oeuvre, où s'intègrent des matériaux insolites, comme les lambeaux de vêtements ou les tricots.

10 Tàpies 70
70

11 Tàpies 74 Esperit catala II
1974 : Esperit Catala II

12 Tàpies 92 T+N
1992 : T + N

13 Tàpies 94 Soterrat
1994 : Soterrat

14 Tàpies 95 Chef coll partic
1995 : Chef, collection particulière.

15 Tàpies 98 Yeux et bandes noires
1998 : Yeux et bandes noires.

Publié dans Antoni Tàpies

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article