Portraits : Kees Van Dongen (9 & fin)

Publié le par elsatevel.over-blog.com

Van Dongen chez lui

 

Photo Crespi 

8 -- Van Dongen, photoCrespi

 

On l'a accusé de se répéter, et ce n'est pas un hasard si le Musée d'Art Moderne de Paris a choisi de ne montrer que des oeuvres créées entre 1895 et 1931, sa bonne période disent les commentateurs.

Les longues années qui suivent, jusqu'au Van Dongen nonagénaire, voient sa production s'affadir : il y a un abîme entre le potrait de Mistinguett (1906) et celui de Brigitte Bardot (1964).

Mais une telle longévité va rarement sans fatigue ni répétition (tout le monde ne s'appelle pas Picasso), surtout quand la foule des gens en vue vous réclame.

 

8 -- Van Dongen dans son atelier 

 

Publié dans Kees Van Dongen

Commenter cet article

christine 09/06/2011 13:55


C'est vrai tout le monde à ses limites mais si on se souvient déjà seulement d'une seule oeuvre c'est déjà bien.Je dirais même plus du nom c'est .....bien


elsatevel.over-blog.com 09/06/2011 16:47



Et en ce qui nous concerne, qu'une seule personne se souvienne de nous... c'est bien!