Le lieux Déserts de Ballester (8)

Publié le par Elsa Tevel, sculpteur

L'Atelier du Peintre est l'une des plus grandes, des plus belles et dit-ton, la préférée de l'artiste : Vermeer l'a conservée jusqu'à sa mort. A elle seule, elle vaut le déplacement à Vienne où les aléas de la guerre l'ont conduite.

Ballester a baptisé sa refonte photographique "Estudio del artista", et pour une fois, le lieu n'est pas tout-à-fait désert : l'esquisse du modèle apparaît sur la toile posée sur le chevalet. Logique : un tableau dans le tableau n'est pas une présence humaine.

8 B
Ballester : Une Etude de l'Artiste, 2008. Photo sur papier kodak, 120 X 99,4.

8 V
Johannes Vermeer (1632-1675) : L'Atelier du Peintre ou Allégorie de la Peinture, 1666-68. Huile sur toile, 120 X 100, Kunsthistorisches Museum, Vienne.

Publié dans José Manuel Ballester

Commenter cet article