Jean Roulland, à Corps & à Cri (3)

Publié le par Elsa Tevel, sculpteur

A Vieille-Eglise, qui est aussi son lieu de vie, Jean Roulland a conçu et réalisé jusqu'au bout ses sculptures les plus monumentales, avec toute la difficulté que génère le coulage à la cire perdue. Un travail délicat et exigeant qu'il exécutait avec l'aide locale, dans la transe fiévreuse de la coulée et  l'exaltante curiosité du démoulage.

3 Roulland chair Femme enceinte 1969 & dessins 81 & 93
Femme Enceinte, 1969 (1990 pour l'agrandissement), bronze à la cire perdue, collection particulière.
Dessins :
A gauche : Sans Titre, 1981, pastel et gouache noire sur papier, Collection privée.
A droite : Visage d'homme, 1993, pastel, collection particulière.

3 Roulland chair Femme enceinte 1964 & l'Afghane 1998
A l'avant-plan : Femme Enceinte, 1964, collection particulière.

A l'arrière-plan : L'Afghane, 1998, bronze à la cire perdue, Musée des Beaux-Arts, Calais.

3 Roulland chair Mme Dufeutrelle 2002
A gauche : Madame Dufeutrelle, 2002.
A droite : Femme Enceinte, 1964.

Publié dans Jean Roulland

Commenter cet article