Edward Hopper, la Couleur du Silence

Publié le par Elsa Tevel, sculpteur

 

Le début d'une histoire

Malgré les protestations de l'artiste, qui trouvait le terme "solitude" inapproprié, c'est le mot qui revient le plus souvent à propos de l'oeuvre d'Edward Hopper (1882-1967). On a parlé d'isolement urbain, de mélancolie, d'accablement dans la société américaine du XXème siècle...
Pour ma part, comme John Updike, je vois qu'Edward Hopper "est toujours sur le point de raconter une histoire". L'artiste observe ses modèles à leur insu, saisissant un instant de leur vie à la manière d'un photographe. Sans joie ni tristesse, les protagonistes affichent une expression neutre, perdus dans leurs pensées ou centrés sur leur histoire. Rien n'interdit qu'elle soit pleine de promesses.

11 Café Hopper 1922 ny restaurant Muskegon Arts Museum Mic
1922 : Restaurant à New-York. Muskegon Arts Museum, Michigan.

12 Café Hopper 1927 automate Des Moines art center Iowa
1927 : Automate. Des Moines Art Center, Iowa. 


13 Café Hopper 1929 Chop Suey CollBarney A.Ebsworth usa
1929 : Chop Suey. Seattle Art Museum, Etat de Washington.


14 Café Hopper 1930 Tables pour dames Metropolitan NY
1930 : Tables pour Dames. Metropolitan Museum, New-York.


16 Café Hopper 1958 sunlight in a cafeteria Yale Universit
1958 : Rayon de soleil dans une cafeteria. Yale University Art Gallery, New Haven, Connecticut.


15 Café Hopper 1942 Noctambules Fine art institute Chicago
1942 : Noctambules. Fine Art Institute, Chicago, Illinois.

Publié dans Edward Hopper

Commenter cet article