Edouard Manet, le Réel Inventé (30)

Publié le par Elsa Tevel, sculpteur


Au Café


La comédienne Ellen Andrée, que nous avons vue en flamboyante parisienne, s'est métamorphosée en jeune femme songeuse pour les besoins de La Prune. La fraîcheur du teint et la subtilité du rose contrastent avec l'attitude relâchée du modèle, où nous refusons de voir l'accablement des classes laborieuses.

L'Art Institute de Chicago nous dit que la jeune femme lisant à la terrasse d'un café a été achetée 500 francs par le baryton Jean-Baptiste Faure, qui la préféra sans doute à son propre portrait par Manet. On est d'accord avec lui.

Café Manet 1877 La Prune NGA Washington
1877 : La Prune, National Gallery of Art, Washington.

3 Manet 1879-80 La liseuse Chicago Art Institute
1879-80 : Femme Lisant, The Art Institute of Chicago, Illinois.

Publié dans Edouard Manet

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article