Echecs et dates (4)

Publié le par elsatevel.over-blog.com

4. 1430-1440 Anonyme vitrail hôtel de la Bessée Villefran 

 1430-1440

 « Le jeu d'échecs, comme métaphore du rituel amoureux, imprègne la culture de la fin du Moyen Âge, en littérature comme dans les arts figurés. L'un des plus séduisants témoignages de cet engouement nous est offert par ce vitrail du XVe siècle. Comptant parmi les plus anciens vitraux civils conservés, il nous restitue l'art de vivre d'une élite cultivée. Les deux joueurs portent des vêtements élégants et des chapeaux extravagants, comme c'était la mode au XVe siècle. La dame est vêtue d'une longue robe de drap bordé de fourrure. Elle a le sommet du front rasé, selon l'usage des femmes élégantes au début du XVe siècle, et porte une coiffure à cornes dite " en pain fendu ".

Son partenaire est coiffé d'un magnifique chaperon qui forme comme un turban sur sa tête. La grisaille et le jaune d'argent - deux techniques de prédilection de la peinture sur verre - sont employés sur un verre très pur, d'une épaisseur variable, parfois très mince. Sa remarquable qualité d'exécution en fait aussi un des meilleurs témoignages de l'art lyonnais vers le milieu du XVe siècle ».

Joueurs d’échecs, vitrail provenant de l’hôtel de la Bassée à Villefranche-sur-Saône. Texte provenant du site du Musée de Cluny à Paris, où est conservé ce vitrail :

www.musee-moyenage.fr

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article