Street Art, la Bombe Ironique (4)

Publié le par Elsa Tevel, sculpteur

L'envahisseur français.

Comme la majorité des street artistes, Invader tient à rester anonyme. Mais avancer masqué ne l'empêche pas de mener son projet d'invasion esthétique jusque dans les musées, d'éditer quelques produits dérivés ou de développer une application pour smartphones. Un peu de business n'exclut pas de prendre des risques en semant son alien pixellisé à tous les coins de rue du monde.

Son site Internet est en anglais - ambition internationale oblige - mais on le suppose parisien. Une fois pour toutes, il a choisi de s'exprimer en pixels, s'inspirant des aliens du jeu "Space Invaders". Des carrés peints avec précision, mais aussi des carreaux de mosaïque qui rendent ses oeuvres quasiment indestructibles : c'est ainsi qu'il a pu laisser sa marque jusqu'au fond de l'océan.

Dans la même démarche quadrangulaire, Invader est le créateur d'oeuvres en Rubik's Cubes, dont les contraintes évoquent la juxtaposition des pixels. Des oeuvres proposées par des galeries, qui confirment la prise de position d'Invader : « Je n'ai pas de message à délivrer au monde et je ne suis pas ouvertement politique. Je suis dans l'expérimentation artistique plutôt que dans l'opposition politique ».

Invader à Los Angeles, USA.

Invader à Los Angeles, USA.

Invader à Charleroi, Belgique.

Invader à Charleroi, Belgique.

Invader à l'Euro Space Center de Redu, Belgique

Invader à l'Euro Space Center de Redu, Belgique

Dans la baie de Cancun au Mexique, Invader s'associe aux sculptures immergées de Jason deCaires Taylor.

Dans la baie de Cancun au Mexique, Invader s'associe aux sculptures immergées de Jason deCaires Taylor.

Invader au Palazzo Pepoli à Bologne : Ror, 2009, assemblage de Rubik's Cubes, 27X27X5,5, Paris, collection Jacques et Thierry.

Invader au Palazzo Pepoli à Bologne : Ror, 2009, assemblage de Rubik's Cubes, 27X27X5,5, Paris, collection Jacques et Thierry.

Invader au Palazzo Pepoli à Bologne : The Green Ghost, 2008, assemblage de Rubik's Cubes, 83X78, collection privée.

Invader au Palazzo Pepoli à Bologne : The Green Ghost, 2008, assemblage de Rubik's Cubes, 83X78, collection privée.

Invader au Palazzo Pepoli à Bologne : Rubik Bad (Michael Jackson), 2009, 84X84X6, collection privée.

Invader au Palazzo Pepoli à Bologne : Rubik Bad (Michael Jackson), 2009, 84X84X6, collection privée.

Invader : Rubik Bad présenté par la Galerie londonienne Lazarides.

Invader : Rubik Bad présenté par la Galerie londonienne Lazarides.

Publié dans Street Art

Commenter cet article