Flânerie dans le Salon Carré du Louvre

Publié le par Elsa Tevel, sculpteur

A l'inverse du tableau de Zoffany, où les copies des œuvres étaient frappantes de netteté, les tableaux représentés dans la "Vue du Grand Salon Carré du Louvre" de Castiglione sont des esquisses dont l'éloignement ou l'angle de vue compliquent l'identification (cliquer sur la photo pour l'agrandir).

Commençons par trois toiles de grandes dimensions, chacune située sur un des murs.

Giuseppe Castiglione (1829-1906) : Vue du Grand Salon Carré, au Musée du Louvre, salon de 1861, 69X103, Musée du Louvre.

Giuseppe Castiglione (1829-1906) : Vue du Grand Salon Carré, au Musée du Louvre, salon de 1861, 69X103, Musée du Louvre.

En haut du mur de gauche, écrasé par la perspective et cependant reconnaissable au premier coup d'œil, le célébrissime portrait de Charles 1er d'Angleterre par Van Dyck :

Antoon Van Dyck (1599-1641) : Charles Ier, Roi d'Angleterre, v.1635, 266X207, Musée du Louvre.

Antoon Van Dyck (1599-1641) : Charles Ier, Roi d'Angleterre, v.1635, 266X207, Musée du Louvre.

Un des chefs d’œuvre de la période anglaise de l'artiste, acquis pour la comtesse Du Barry par Louis XVI sous la dénomination « Portrait du Roi à la Chasse ». Dans ce portrait élégant, la magnificence royale est négligée au profit d’une scène tout en distinction et raffinement aristocratique. Comme le dit avec justesse la notice du musée : « Une inoubliable leçon d'harmonie picturale entre figures humaines (le roi et divers écuyers), animaux (cheval) et fond de paysage ».

Au milieu du mur du fond : Jean Jouvenet (1644-1717) : La Descente de Croix, 1697, 424X312, Musée du Louvre, collection de l’Académie, non visible actuellement.

Au milieu du mur du fond : Jean Jouvenet (1644-1717) : La Descente de Croix, 1697, 424X312, Musée du Louvre, collection de l’Académie, non visible actuellement.

Mur de droite, à l’avant-plan : Annibale Carracci (1560-1609) : L'apparition de la Vierge à Saint Luc et Sainte Catherine, dit aussi La Madone de Saint Luc, 1592, 401X226, Musée du Louvre.

Mur de droite, à l’avant-plan : Annibale Carracci (1560-1609) : L'apparition de la Vierge à Saint Luc et Sainte Catherine, dit aussi La Madone de Saint Luc, 1592, 401X226, Musée du Louvre.

Publié dans Flâneries

Commenter cet article