Flânerie dans le Salon Carré du Louvre (6)

Publié le par Elsa Tevel, sculpteur

Nous quittons le Grand Carré du Louvre de Castiglione en compagnie des chiens, des convives et du chat des Noces de Cana.

Une joyeuse assemblée que nous laissons à regret à son miracle.

Indifférent à la fête, le chat fait ses griffes sur une jarre.

Indifférent à la fête, le chat fait ses griffes sur une jarre.

Les chiens attendent la fin du concert devant un christ méditatif.

Les chiens attendent la fin du concert devant un christ méditatif.

Quel festin, nous arrivons !

Quel festin, nous arrivons !

Une friandise va peut-être tomber de la table, après tout.

Une friandise va peut-être tomber de la table, après tout.

Il n’y a pas que des désavantages à être un tout petit chien.

Il n’y a pas que des désavantages à être un tout petit chien.

L’accrochage actuel des Noces de Cana de Véronèse, face à la Joconde (photo Angèle Dequier).
Flânerie dans le Salon Carré du Louvre (6)
Pour repérer Les Noces de Cana dans le tableau de Castiglione :
Giuseppe Castiglione (1829-1906) : Vue du Grand Salon Carré, au Musée du Louvre, salon de 1861, 69X103, Musée du Louvre.

Giuseppe Castiglione (1829-1906) : Vue du Grand Salon Carré, au Musée du Louvre, salon de 1861, 69X103, Musée du Louvre.

Publié dans Flâneries

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article