Bronze au sable, l'initiation (suite et fin)

Publié le par Elsa Tevel, sculpteur

Chapeau bas aux professeurs, Anneke Lauwaert et Alexis Remacle.

Tout comme Sainte Rita, patronne des causes désespérées, ne méritent-ils pas la béatification pour leur savoir-faire et leur phlegme à toute épreuve?

Alexis Remacle est professeur de sculpture à l'académie des beaux-arts de Saint-Josse-Ten-Node. La mini-fonderie qu'il a installée et orchestrée sur les pavés de l'académie a fait le bonheur des stagiaires.

Alexis Remacle est professeur de sculpture à l'académie des beaux-arts de Saint-Josse-Ten-Node. La mini-fonderie qu'il a installée et orchestrée sur les pavés de l'académie a fait le bonheur des stagiaires.

Les roses fleurissent en hiver pour Sainte Rita. Pas étonnant dès lors que celle-ci ait été appelée au secours de l'art par Jacques Charlier, le vestige de sa requête protégeant les locaux de l'académie des beaux-arts de Namur. Pour les sceptiques, l'icône qui la souligne montre la voie à suivre.

Les roses fleurissent en hiver pour Sainte Rita. Pas étonnant dès lors que celle-ci ait été appelée au secours de l'art par Jacques Charlier, le vestige de sa requête protégeant les locaux de l'académie des beaux-arts de Namur. Pour les sceptiques, l'icône qui la souligne montre la voie à suivre.

Publié dans Les Travaux d'Elsa

Commenter cet article