Passions Secrètes

Publié le par Elsa Tevel, sculpteur

Coup d'œil dans le rétroviseur après la clôture de "Passions secrètes" au Tri Postal de Lille, où les collectionneurs belges dévoilaient leurs choix passionnés. En dix étapes fantaisistes, voici mon parcours suggestif dans cette expo riche et singulière.

Passions Magiques

Première étape : « Passions Magiques », un terme qui vient à l’esprit à propos de deux artistes belges : Michaël Borremans et Robert Devriendt. Un de leurs points communs est de persister dans l’usage de pratiques anciennes telles que l’huile et la figuration, et de montrer que leur exploration n'est pas épuisée.

Michaël Borremans : Girl with feathers, 2010 – Huile sur toile 42 X 36 cm. Contrite à la manière d’une enfant mise au coin, la fille aux plumes ignore le public autant que les piqûres.

Michaël Borremans : Girl with feathers, 2010 – Huile sur toile 42 X 36 cm. Contrite à la manière d’une enfant mise au coin, la fille aux plumes ignore le public autant que les piqûres.

Michaël Borremans

Michaël Borremans (1963) vit et travaille à Gand. A Bruxelles, son exposition “ As sweet as it gets” en 2014 a déplacé les foules et fait découvrir à ses compatriotes l’artiste connu sur la scène internationale.

Troublant, dérangeant, absurde… Des mots qui reviennent souvent à propos du travail de Borremans au point que Jeffrey Grove, le commissaire de cette expo à Bozar, nous met en garde : « toute personne qui tente de cataloguer son œuvre risque de s’y perdre, ou d’échouer sur sa beauté complexe ».

La dilettante que je suis choisira « fascinant » et l’élira parmi ses préférés du Tri Postal

Michaël Borremans : The Bread (le Pain), 2012 – Ecran à cristaux liquides 46 X 38cm, vidéo 4 minutes en boucle. Une œuvre hypnotique en lien avec le sacrement chrétien de la communion.

Michaël Borremans : The Bread (le Pain), 2012 – Ecran à cristaux liquides 46 X 38cm, vidéo 4 minutes en boucle. Une œuvre hypnotique en lien avec le sacrement chrétien de la communion.

Michaël Borremans : Flesh Tower, 2013 – Huile sur toile 42 X 36cm. Une jeune fille songeuse, indifférente au spectateur, porte deux tours pointues. Des clochers d’église ?

Michaël Borremans : Flesh Tower, 2013 – Huile sur toile 42 X 36cm. Une jeune fille songeuse, indifférente au spectateur, porte deux tours pointues. Des clochers d’église ?

Michaël Borremans : Ghost II, 2009 – Huile sur bois 17,9 X 24,6cm. Une nuque juvénile inclinée vers l’avant : les personnages de Michaël Borremans n’hésitent pas à nous tourner le dos

Michaël Borremans : Ghost II, 2009 – Huile sur bois 17,9 X 24,6cm. Une nuque juvénile inclinée vers l’avant : les personnages de Michaël Borremans n’hésitent pas à nous tourner le dos

Michaël Borremans : The devil's dress, 2011 - Huile sur toile 40 X 60cm. Seul le diable a pu inventer une telle scène, enrôlant notre regard en plongée comme celui d’un enquêteur vers une scène de crime. Un regard fixe, une main maculée de rouge (peinture ou sang ?), des pieds sales, un corps androgyne harnaché d’une robe carcan... Diabolique, peut-être. Magique, sûrement.

Michaël Borremans : The devil's dress, 2011 - Huile sur toile 40 X 60cm. Seul le diable a pu inventer une telle scène, enrôlant notre regard en plongée comme celui d’un enquêteur vers une scène de crime. Un regard fixe, une main maculée de rouge (peinture ou sang ?), des pieds sales, un corps androgyne harnaché d’une robe carcan... Diabolique, peut-être. Magique, sûrement.

Robert Devriendt

Robert Devriendt (1955) se partage entre Bruges et Zwevezele.

Ses tableaux miniatures racontent des histoires que le spectateur doit inventer. Les nez sur les trois vignettes juxtaposées, le voici scrutant chaque détail pour élaborer le scénario dont l’artiste ne donne pas la signification.

De gauche à droite, gros plan sur une fausse blonde aguicheuse. Ensuite plan rapproché sur le torse nu d’un homme, dans une forêt où est garée une voiture américaine. Et pour finir, plongée sur une botte rouge abandonnée dans un sous-bois.

Scène de crime ? Joyeux dépotoir post-ébats ? Déguisement, camouflage, mystification ? Mystère en boule de gomme, l’association d’idées vous appartient.

 

Robert Devriendt : Sweet Obsession, 2011 - Huile sur toile, 6,6 X 6,3 - 12,5 X 7 - 3,5 X 7,5cm.

Robert Devriendt : Sweet Obsession, 2011 - Huile sur toile, 6,6 X 6,3 - 12,5 X 7 - 3,5 X 7,5cm.

Publié dans Passions Secrètes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article